Comment devenir ostéopathe animalier ?

Vous êtes passionné par les animaux, et souhaitez exercer un métier qui vous rapprochera d’eux ? Il existe beaucoup de métiers qui se réfèrent au bien-être animal. Toutefois, certains sont plus connus que d’autres, qui méritent pourtant l’attention. Par exemple, le métier d’ostéopathe animalier est peu répandu mais pourtant nécessaire à la bonne santé de nos petits animaux ! Voici tout ce que vous devez savoir si vous souhaitez exercer ce métier.

Mission de l’ostéopathe animalier

Ce professionnel de la santé animale va soigner différentes sortes de pathologies sur la plupart des animaux, de compagnie surtout. L’ostéopathe animalier a pour but de guérir les maux en pratiquant des méthodes dites non-invasives pour l’animal.  Il s’agit surtout de manipulations musculo-squelettiques, crâniennes et myo-fasciales. Ces manipulations sont exclusivement manuelles et externes. Cela permet au corps de l’animal soigné de récupérer sa faculté d’autoguérison et de limiter la prise de traitements.

Dans un premier temps, l’ostéopathe va rassembler toutes les informations dont il va avoir besoin à propos du passé de l’animal : antécédents médicaux, troubles, douleurs, etc. C’est évidemment grâce au maître ou au propriétaire qu’il va réussir à avoir de telles informations. L’ostéopathe travaille selon un protocole de consultation qui lui sert à chaque séance. Toutes les questions qu’il va poser au propriétaire, ainsi que les réponses qui vont lui être données va l’aider à déterminer la cause du mal-être et les soins à administrer. Il faut savoir que vous pouvez vous renseigner pour prendre contact avec un ostéopathe animalier auprès de votre vétérinaire, ou même d’organismes comme les centres équestres s’il s’agit de soins sur un cheval, par exemple.

Compétences et formations

Pour devenir ostéopathe animalier, il est important de posséder certaines compétences afin de pouvoir exercer correctement le métier. Dans un premier temps, il faut avoir une parfaite maîtrise et connaissance de l’anatomie de l’animal, ainsi que des différents systèmes de fonctionnement de son corps et des interactions qui existent entre eux. Il doit aussi connaître les dimensions comportementales de chaque espèce. En plus de cela, des connaissances sur les caractéristiques chimiques, biologiques et physiques sont primordiales pour bien comprendre le fonctionnement du corps de chaque animal.

Cela semble superflu comme information, mais il est tout de même utile de préciser que l’ostéopathe animalier doit posséder des qualités comme la sensibilité, la douceur et l’écoute. En effet, même si l’animal ne peut pas parler, le professionnel doit rester à l’écoute de ses réactions, de ses gestes afin de juger de l’état de santé de ce dernier. Le médecin doit, évidemment, avoir un attrait certain pour les animaux, et être curieux d’en apprendre toujours plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *