Connaissez-vous le Pineau-des-Charentes ?

A ne pas confondre avec le pinot blanc d’Alsace, le Pineau-des-Charentes est un vin liquoreux qui est protégé par une appellation d’origine contrôlée (AOC). Très connu dans la région, il se peut que vous ne connaissiez pas forcément chaque détail de cette liqueur. Voici quelques détails qui vous permettront d’en apprendre plus sur ce type de vin afin d’épater vos convives lors de soirées ou de dégustations !

Les différents pineaux

Il existe différents types de pineaux. On connaît surtout le blanc et le rosé, que l’on peut aussi appeler le rouge. Il est possible de se procurer chaque variété auprès de viticulteurs de la région. Par exemple, pour un bon pineau blanc de Charente, il vaudra mieux se rendre dans une cave régionale afin de pouvoir déguster un bon produit. Ce dernier est élevé pendant une moyenne de 18 mois. Souvent, les 12 premiers mois se passent en fût de chêne. Il faut savoir que le produit terminé doit avoir entre 16 et 22° d’alcool.

Concernant le pineau rosé, il faut savoir qu’il n’est jamais ou rarement appelé pineau rouge. Du moins, il n’existe pas d’appellation d’origine contrôlée pour le pineau rouge. Il s’agit simplement d’un synonyme du pineau rosé. On autorise cette appellation depuis 2009 uniquement. Ce vin est fait comme le pineau blanc. Toutefois, le rouge ne vieillit que 14 mois, donc 8 qui se passent en fût de chêne. Aussi, le pineau rouge, ou rosé, est fait à partir de moût de raisins rouges.

On peut servir ces différents pineaux lors d’événements particuliers, comme en tant que digestif après le dessert réalisé par un traiteur de mariage, par exemple. N’hésitez pas à demander des conseils auprès d’un professionnel qui saura vous indiquer avec quoi assortir ce vin liquoreux.

L’histoire du Pineau-des-Charentes

Comme tout produit local et régional, le Pineau-des-Charentes a un historique propre à sa région. La légende raconte que ce vin fût le fruit du hasard. En effet, il avait été découvert en 1589 par un vigneron charentais qui versa par erreur une quantité de moût de raison dans une barrique contenant de l’eau de vie de cognac. La fermentation dura plusieurs années. Lorsque la barrique fût ouverte après tout ce temps, le mélange obtenu donna lieu à ce qu’on connaît aujourd’hui comme le Pineau-des-Charentes. Il faut savoir la première commercialisation de ce vin remonte à 1921.

Le pineau est ce qu’on appelle une mistelle, ou un vin de liqueur. Il correspond donc à une des définitions que l’on peut donner du prémix, qui est le mélange d’un distillat avec du jus de fruit. La plupart du temps, les pineaux sont vieillis en fûts de chêne. Généralement, les vins les plus jeunes ont 5 ans, face à 12 ans pour les plus vieux. Le degré d’alcool varie donc en fonction de l’âge du vin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *