Le métier de vétérinaire équin

Le vétérinaire équin est un métier bien à part du vétérinaire des animaux domestiques que l’on connaît. Il n’est toutefois pas nécessaire pour pratiquer ce métier d’avoir un niveau équestre élevé. Il peut d’ailleurs soigner d’autres équidés comme des ânes ou des mulets. Il faut savoir que les études pour parvenir à ce métier sont longues et très compliquées. Voici quelques astuces pour vous aider à accéder au métier de vétérinaire équin.

Le profil requis

Si vous souhaitez devenir vétérinaire équin, vous pouvez dans un premier temps demander des conseils à un vétérinaire en Meurthe-et-Moselle, par exemple. Ensuite, il faut savoir qu’il existe un profil requis pour devenir vétérinaire équin. Dans un premier temps, vous devez savoir que vous ne devrez pas compter vos heures. Les horaires seront souvent contraignants, notamment lorsque vous devrez faire des gardes de nuit ou bien travailler pendant les jours fériés et les week-ends. C’est ce que l’on appelle un métier-passion, c’est à dire qu’on doit absolument adorer les équidés et aimer son métier. Il ne faut pas avoir peur des chevaux, ni des ânes ou des mulets.

Le vétérinaire équin se déplace très souvent car les consultations ont lieu en cabinet ou en clinique. Le futur vétérinaire équin devra avoir certaines qualités, comme la disponibilité ou encore le sérieux. Il devra faire preuve de courage et de détermination. Enfin, il devra avoir une réelle capacité à savoir gérer les situations difficiles et à décider rapidement de la marche à suivre en cas d’urgence. Pour finir, le vétérinaire équin doit avoir une certaine implication physique et psychologique, car sa vie de famille peut être compliquée en raison de son implication dans son travail. En outre, il peut choisir d’exercer à la campagne ou à la ville.

Une journée type

Les consultations d’un vétérinaire pour chevaux démarrent très tôt le matin. Il peut se rendre chez des particuliers, mais également dans des écuries ou des centres équestres. Les visites sont variées et le temps de consultation va dépendre du type de mal qu’il faut soigner. Il va pouvoir réaliser plusieurs opérations :

  • vacciner un cheval
  • inséminer une jument pour poulinage difficile
  • faire un gros bilan locomoteur
  • faire l’examen d’une boiterie
  • intervenir pour des problèmes de peau
  • soigner des maux de dos
  • consulter en urgence pour des coliques, une fourbure, etc.

Dans certains cas et selon les pathologies, le vétérinaire va faire appel à des médecins spécialistes, comme un ostéopathe animalier ou un comportementaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *