L’intérim en restauration

Dans le milieu de la restauration, on parle souvent de « faire des extras ». Cela signifie la plupart du temps de travailler dans la restauration sous forme de contrat d’intérim. Vous ne connaissez pas vraiment cette situation ? Voici quelques astuces pour vous aider à bien comprendre le principe de l’intérim en restauration.

En savoir plus sur l’intérim en restauration

L’intérim représente un secteur d’activité très dynamique, qui se porte bien dans le milieu de la restauration. Vous pouvez exercer plusieurs métiers en intérim comme serveur auprès d’un traiteur dans les Vosges, par exemple. D’autres types de métiers sont également concernés, et ce dans d’autres départements également. Les postes proposés dans le secteur de la restauration sont de plus en plus sous intérim, puisque les restaurateurs sont également touchés par la crise actuelle et n’ont plus forcément les moyens pour embaucher en CDD ou CDI.

Il faut savoir que certaines agences d’interim se sont spécialisées dans le domaine de la restauration, tant il y a de l’offre et de la demande. Il y a plusieurs facettes dans le domaine de la restauration :

  • restauration traditionnelle
  • restauration rapide
  • cafés et brasseries
  • restauration collective
  • hôtellerie

Chaque lieu et chaque poste demande des qualifications et des compétences différentes. Le fait de faire ce travail en intérim ne dispense pas de posséder des diplômes adéquats. Le fait de travailler en intérim dans la restauration a des avantages et des inconvénients. Tout d’abord, l’intérimaire est confronté à plusieurs missions qui enrichissent son parcours professionnel. Il gère également sa carrière selon ses besoins (contrat plus ou moins court, temps plein ou partiel, etc.). Il bénéficie aussi des différents avantages liés au statut, par exemple, le droit des intérimaires et la mutuelle intérim selon la convention de travail temporaire. Enfin, le statut d’intérimaire permet d’avoir un salaire intéressant grâce aux primes de fins de contrats et autres avantages de ce type.

Toutefois, il faut être assez disponible et surtout savoir s’adapter rapidement pour pouvoir être un bon intérimaire dans le cadre de la restauration. Vous allez également devoir travailler le week-end et les jours fériés selon la période dans laquelle vous êtes embauché. Pour finir, le statut d’intérimaire ne permet pas d’avoir des prêts bancaires, par exemple.

Quels métiers ?

Plusieurs métiers sont concernés par les contrats d’intérim dans le cadre de la restauration. Par exemple, les métiers de salle comme les serveurs, barmans ou encore les sommeliers sont concernés par l’intérim. C’est aussi le cas des métiers dits de cuisine comme le chef de cuisine, pâtissier ou encore commis de cuisine. Pour finir, les différents autres métiers qui touchent à la restauration sont concernés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *