Quelle différence entre un taxi et un VTC ?

Le taxi et le VTC exercent tous les deux dans le transport de personnes. Seulement ils ne bénéficient pas des mêmes contraintes et des mêmes avantages. Pour ceux qui veulent se lancer dans le métier, il est important de connaître la différence entre les deux activités pour avoir une meilleure idée de la démarche à suivre les concernant.

Le taxi, une activité très réglementée

Pour pouvoir exercer le métier de chauffeur de taxi, vous devez remplir des conditions. En plus de votre capacité de conduite, vous avez besoin d’obtenir une licence, mais ce n’est pas une tâche facile. En effet, bien qu’elle soit gratuite pour toute personne ayant rempli les critères, la délivrance de la licence peut prendre du temps. Il est cependant possible de s’en procurer une rapidement en l’achetant, mais elle doit avoir été délivrée avant 2014. De plus, le coût d’un tel achat est incroyablement élevé. Néanmoins, les taxis bénéficient d’avantages considérables, en ne citant que le monopole de la maraude. Ils ont aussi des places de stationnement réservées et peuvent circuler dans les voies de bus. Cela représentera donc le moyen idéal de se rendre jusqu’à la gare de votre ville, par exemple.

VTC, moins de contraintes moins d’avantages

Vous l’aurez compris, devenir chauffeur VTC ne nécessite pas de licence et ne demande pas autant de conditions que pour un taxi. En plus de la possession du permis depuis 3 ans et d’un casier judiciaire vierge, vous n’avez besoin que de réussir un examen après une formation VTC. À la suite de quoi, vous obtiendrez la carte professionnelle VTC. Mais les VTC ne peuvent pas prendre des passagers dans la rue, car la course se fait sur réservation. Ils ne disposent pas non plus de stationnements réservés. Le VTC présente donc moins d’avantages que le taxi en terme de praticité et de réglementation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *